Communiqué de
- Delphine BATHO, Députée des Deux-Sèvres
- Sébastien DUGLEUX, Conseiller général du canton de Mauzé-sur-le-Mignon
- Joël MISBERT, Conseiller général du canton de Frontenay-Rohan-Rohan

Le Secrétaire d’Etat aux Transports aurait-il des informations nouvelles à communiquer aux habitants du Marais Poitevin en ce qui concerne la reconnaissance de la deuxième zone humide de France comme Parc Naturel Régional ?

Nous attendons depuis des mois que le gouvernement signe le décret de classement, après l’avis favorable de la Fédération des Parc Naturels Régionaux en juillet 2009. Depuis nous n’avons pas eu de nouvelle, ni aucun signe de l’Etat qui n’a pas répondu aux sollicitations et n’a non plus donné de traduction concrète à l’hypothèse d’un classement par voie législative.

Alors que les régions Poitou-Charentes et Pays de Loire ont accompli un travail considérable pour reconquérir ce label, le gouvernement bloque ce dossier sous divers prétextes depuis trop d’années.

Il se trouve d’ailleurs que Dominique Bussereau, ministre de gouvernement, avait lui-même assumé être défavorable au classement immédiat du Marais en PNR. Interrogé par Delphine Batho à l’Assemblée Nationale le 31 octobre 2007, il avait justifié un « blocage technique et juridique ». Quelques mois plus tard, en février 2008, Jean-Louis Borloo annonçait officiellement sa décision de bloquer le dossier en utilisant mot pour mot les mêmes termes.

Nous nous réjouissons de l’évolution des positions du Secrétaire d’Etat qui reconnaît ainsi le travail conduit par Ségolène Royal et tous les élus de nos communes en ce qui concerne la sauvegarde du Marais Poitevin. Si Dominique Bussereau a désormais changé d’avis, c’est tant mieux. Dans ce cas plus rien ne s’oppose à ce que le décret soit immédiatement signé.