Sébastien Dugleux, votre conseiller général

19 novembre 2013

Ouverture des Journées de l'arbre et du frêne tétard à Amuré, samedi 16 novembre 2013

Notre Députée Delphine Batho, remet les insignes de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite à Jean-Jacques GUILLET, Maire d'Amuré.

En présence de Serge MORIN, Benoît BITEAU et Pascal DUFORESTEL, Conseiller Régionaux de Poitou-Charentes- Joel MISBERT et moi-même, Conseillers Généraux des Deux-Sèvres - Yann HELLARY, Pt du Parc interrégional du Marais poitevin, Conseiller Régional Pays de Loire, Dany BREMAUD, Pt du Syndicat de Pays du Marais poitevin - et M. le Secrétaire général de la Préfecture, sous-Préfet de l'arrondissement de Niort et de nombreux Maires et habitants des communes Marais.

Amuré

Posté par sebastiendugleux à 10:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Marais poitevin bientôt relabellisé Parc Naturel Régional

On y est presque, tous les feux sont au vert pour que le Marais poitevin retrouve enfin son label PNR plus de 15 ans après l'avoir perdu.

Label_PNR

Charte_PNR

Le Marais poitevin est une des plus vastes zones humides d’Europe, de plus de 100 000 Hectares. Entièrement modelée par l’homme, au fil des siècles, elle est riche d’une biodiversité foisonnante, de paysages divers, d’une économie de valorisation des richesses naturelles, d’une histoire tout à fait unique. C’est néanmoins un territoire aux équilibres fragiles, dont il convient d’accompagner le développement pour assurer la pérennité de ses richesses naturelles.

La zone humide du Marais poitevin, à l’instar de très nombreuses zone humides de la planète, a subi des dégradations qui ont conduit à la perte du label Parc naturel régional en 1997 et à la condamnation de la France par la cour de justice des communautés européennes en 1999 pour non-respect des directives relatives à protection des oiseaux sauvages.

Depuis, l’ensemble des acteurs locaux, des collectivités et l’Etat, se sont mis en mouvement pour restaurer les conditions d’une gestion durable des ressources naturelles. A ce titre, un Plan d’action gouvernemental a spécifiquement été dédié au Marais poitevin.

Dans ce contexte de forte mobilisation en faveur du Marais poitevin, les Régions des Pays de la Loire et du Poitou-Charentes portent l’ambition de reconquérir son label Parc naturel régional.

Au terme d’une large concertation, avec l’ensemble des acteurs et collectivités locales, un projet de charte a été élaboré. Il poursuit l’objectif de consolider et d’amplifier les stratégies en cours sur le Marais poitevin, qui visent à la fois à son développement et à sa préservation.

Une enquête publique a été conduite sur ce projet du 27 mai 2013 au 28 juin 2013. Le rapport d'enquête, établi le 19 aout 2013, a conclu à un avis favorable.

Afin de poursuivre la procédure, il appartient désormais aux départements, communes et EPCI de délibérer afin d'approuver le projet de Charte de PNR du Marais Poitevin.

Une fois les délibérations des collectivités prises, le Ministre chargé de l'Environnement consultera les ministères intéressés, le CNPN et La Fédération des Parcs Naturels Régionaux.

L'adoption du projet de charte et le classement en PNR interviendra in fine suite par un décret du 1er ministre.

Posté par sebastiendugleux à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2012

60 hectares de prairies de plus au Bourdet !

60 hectares de prairies de plus au Bourdet !

Les vaches arrivent sur le nouveau pâturage collectif du Bourdet.

Depuis qu'elle a récupéré l'exploitation de sa propriété de 60 hectares dans les marais de l'Ile Bapaume, la municipalité du Bourdet a engagé une nouvelle dynamique d'exploitation agricole avec l'objectif de servir les éleveurs de la commune et des alentours.

Avec l'assistance du Parc du Marais poitevin, et grâce au soutien financier de l’État et du Conseil général des Deux-Sèvres, elle a fait le choix de créer un pâturage collectif. Ainsi, cette option répond aux attentes locales mais s'inscrit également dans les stratégies de préservation du marais portées au niveau national :
- la commune est actrice de la gestion de sa propriété,
- elle valorise l'environnement de son territoire en créant des surfaces de prairie, sujet de préoccupation à l'échelle du Marais poitevin,
- elle favorise le développement, voire l'installation, des éleveurs locaux.

Ce 14 mai, ce ne sont pas moins d'une centaine de têtes de bétail qui prennent possession des lieux. Cette mise à l'herbe est le résultat d'un travail d'aménagement pastoral effectué depuis le début du mois d'avril 2012. Sur l'exemple des grands communaux du Marais poitevin, ces 60 hectares sont désormais gérés sous la responsabilité du conseil municipal qui pilote un comité de gestion réunissant les élus, les éleveurs et les services du Parc.

J'en suis particulièrement fier !

IMG_1698IMG_1700IMG_1705

Posté par sebastiendugleux à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2011

Abrogation du Conseiller territorial

L'abrogation du Conseiller territorial

Le 16 novembre dernier, après une nuit de débats et d’obstructions par l’UMP, le Sénat adoptait une proposition de loi dont l’article unique s’énonce ainsi : « Les articles 1er, 2, 3, 4, 5 et 6 de la loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales, sont abrogés. »

Moins d’un an après le vote si controversé de la régression des collectivités territoriales, l’une de ses mesures phares vient donc d’être abrogée – en première lecture.

L’exposé des motifs de la proposition de loi explique en effet que les deux véritables objectifs de l’invention du «conseiller territorial» étaient 1) la reconquête politique par l’UMP de collectivités qui leur échappent toujours plus, élection après élection ; et 2) l’affaiblissement démocratique de collectivités que le gouvernement a déjà pénalisées financièrement.

L’adoption de la proposition de loi marque la détermination de la gauche à rejeter la régression de décembre 2010. Cette détermination guidera aussi la gauche pour les prochaines élections législatives. Le conseiller territorial pourra alors, et seulement alors, être définitivement abrogé et retourner au néant.

Posté par sebastiendugleux à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2011

Le SAGE - Courrier de l'Ouest 2 février 2011

CO_020211

Posté par sebastiendugleux à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2011

Remise de médaille - NR 01/02/2011

NR_060111_pompierse e

Posté par sebastiendugleux à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le PS en marche - CO 30/01/2011

CO_PS_en_marche

Posté par sebastiendugleux à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2011

Cantonales : les socialistes sont en ordre de marche

en_tribune_pcg_2266

article NR du 30 janvier dernier :

Top départ, hier, à Champdeniers, pour les seize candidats du groupe majoritaire aux élections cantonales. A gauche, la campagne est bien lancée.

La famille socialiste départementale au grand complet, hier après-midi, à Champdeniers. Dans une ambiance décontractée très « meeting », les seize candidats investis ou soutenus (divers gauche) qui défendront les couleurs de la Gauche solidaire ont lancé collectivement la campagne électorale, à sept semaines du premier tour des cantonales, le 20 mars. Plus de cent cinquante militants ou sympathisants ont ovationné l'entrée en scène orchestrée des huit conseillers généraux sortant et des huit nouveaux, bordés de leurs suppléants, en lice dans les seize cantons renouvelables (sur 33), dont dix sont détenus par la majorité et six par l'opposition.

'' L'aspirant à la présidence ''
Changement de stratégie, le camp socialiste a pris le parti d'une « campagne départementale » dont le chef de file, le président Éric Gautier, a déroulé les grands thèmes dans un long discours de la méthode, sous le slogan « Deux-Sèvres, un avenir solidaire ». Préliminaires décapants, selon un exercice bien rôdé, pour briser des « contre-vérités » et « autres mensonges » sur la dette publique afin de mieux pointer les « transferts (aux départements) non compensés (par l'État) » et autres conséquences jugées néfastes de la réforme fiscale. Des grands défis planétaires (économie et mondialisation, domination des technologies, urgence écologique), aux nouveaux enjeux de société, comme la dépendance, Éric Gautier fait découler les préoccupations départementales : « développement de la solidarité », « services publics », « lien social » constituent quelques-uns des « défis » du projet socialiste. Au préalable, il revenait au premier fédéral, Rodolphe Challet, de lancer l'offensive politique contre « un retour vers le conservatisme de la droite », appelant au « rassemblement » pour « la construction d'un bouclier social ». Tandis que la conseillère régionale Françoise Bély veut miser sur « la dynamique de gauche » des derniers scrutins, la députée Delphine Batho a consciencieusement épinglé Jean-Marie Morisset, son homologue et conseiller général UMP, « l'aspirant à la présidence qui dit une chose dans les Deux-Sèvres et en fait une autre à Paris... ». Rapport notamment aux dernières mesures fiscales pénalisant les associations d'aide à domicile.

J.R.

Posté par sebastiendugleux à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2010

Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux de la Sèvre Niortaise et du Marais Poitevin

Delphine BATHO
Geneviève GAILLARD, Députées des Deux-Sèvres
Serge MORIN, vice-Président du Conseil Régional, Président de la CLE du SAGE Sèvre Niortaise Marais Poitevin et
Daniel DAVID,
Maire de Benet, Vice Président de la CLE
Sébastien DUGLEUX, Joël MISBERT et Gérard ZABATTA, Conseillers Généraux du Marais Poitevin
Jean-Jacques GUILLET, Maire d’Amuré, représentant le Parc Interrégional du Marais poitevin
Gilbert BARANGER, Maire de Bessines, représentant l’Association des Maires des Deux-Sèvres

Ce matin, le SAGE Sèvre Niortaise Marais Poitevin, n'a pas reçu l'assentiment des 2/3 des votants de la Commission Locale de l'Eau requis pour son approbation. Deux voix ont fait défaut. (37 oui et 22 non) Nous prenons acte de ce vote.

Nous dénonçons la volonté manifeste de nuire à la sauvegarde de la deuxième zone humide de France ainsi qu'à l'ensemble du vaste bassin versant de la Sèvre Niortaise. Les intérêts corporatistes et négligeant de quelques uns vis à vis du territoire ont privilégié le statu quo alors qu'il est attendu depuis désormais trop longtemps une meilleure gestion de l'eau.

Aujourd'hui personne ne saurait remettre en cause la nécessaire amélioration de la politique de l'eau dans la perspective de garantir une eau potable de qualité, une meilleure prise en compte des milieux naturels, le respect de l'économie conchylicole en aval, et plus largement le partage de la ressource entre tous les usages.

L'intérêt des agriculteurs irrigants ne doit pas prévaloir sur tous les autres.

Nous déclarons que ce vote n'est pas conforme à l'intérêt général du Marais poitevin et de son vaste bassin versant. C'est à ce titre que notre détermination reste intacte. Nous ne laisserons pas se dégrader la ressource en eau, se poursuivre l'assèchement insidieux des rivières et de la zone humide et nous continuerons à oeuvrer pour sa protection.

Nous saurons faire valoir ces valeurs dans les échanges que nous aurons avec les services de l'Etat et au sein de la Commission Locale de l'Eau pour faire aboutir un Schéma d'Aménagement des Eaux digne du Marais Poitevin, de son bassin versant, et ce dans les plus brefs délais.

Les 22 membres de la CLE qui ont voté contre l’approbation du SAGE, dans un intérêt corporatiste contraire à l’intérêt public, qu’ils soient élus ou usagers, ont fait montre d’irresponsabilité au regard des enjeux qualitatifs et quantitatifs de la gestion de l’eau.

A l’heure ou par la loi un établissement public de gestion de l ’eau dans le bassin versant du Marais poitevin va être créé, notre détermination reste entière pour accompagner l’Etat dans sa mission régalienne de gestion de l’eau.

Posté par sebastiendugleux à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2010

Un service public pour les personnes âgées

CO_111210

Posté par sebastiendugleux à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]